Tribune libre

Nicolas Sarkozy, un chef européen aux deux visages

Nationaliste, moderne, pro-européen : tels sont les traits par lesquels nos voisins décrivent Nicolas Sarkozy, à dix jours de l’entrée en piste de la France comme Présidente du Conseil européen. Ces caractéristiques ressortent d'un sondage Opinionway pour Le Nouvel Obs réalisé dans trois pays (Allemagne, Grande-Bretagne, Italie) du 10 au 12 juin 2008, sur un échantillon de 3032 personnes.

Comment faut-il comprendre cette série d’adjectifs (« nationaliste », « moderne », « pro-européen ») ? Celle-ci semble plutôt surréaliste, et aussi incongrue que la rencontre d'une machine à coudre et d'un parapluie sur une table d’opération, comme aurait dit André Breton. 

Lancement du Blog "Europe, terre d'innovation" en partenariat avec le site d'information rue89

Le Groupe DESIR a lancé le blog "Europe, terre d'innovation" le 18 juin, en partenariat avec le site rue89.
Nous faisons le pari que les questions d'enseignement supérieur, de recherche et d'innovation, essentielles autant pour la compétitivité économique de l'Europe que pour faire rêver les jeunes européens, peuvent intéresser les non-spécialistes.

L'Allemagne et la France ont réagi ensemble au "Non" irlandais

Le résultat négatif du référendum en Irlande a laissé globalement l'Europe désemparée, malgré des sondages dont la courbe suivait l'aggravation de la crise financière et économique depuis l'automne 2007, après vingt-cinq ans d'expansion ininterrompue, et le mécontentement des Irlandais à l'égard d'un gouvernement national éclaboussé par des affaires de corruption.

Nouveau test pour la résilience communautaire

La résilience est la capacité à intégrer les chocs et à les surmonter. Concept apparu dans les années 70 en psychologie sociale, et jamais passé de mode depuis, il s’applique aussi bien aux matériaux, aux organismes individuels qu'aux organismes collectifs. Après le référendum négatif en Irlande, qui fait suite aux référendums négatifs de 2005 en France et aux Pays-Bas, la réforme institutionnelle de l’Union européenne produit un résultat inattendu, celui de tester la capacité de résilience communautaire.

Le "Non" irlandais en posters

Le « Non » irlandais le démontre encore une fois : les électeurs sont peu sensibles aux arguments macro-économiques. Comment expliquer cette ingratitude ? Le motif de l’inquiétude liée à la perte du statu quo est très souvent évoqué. On le retrouve dans le vote négatif des agriculteurs français, pourtant largement bénéficiaires de la PAC, au référendum de 2005. Mais pour pouvoir s’imposer, plus encore que d'arguments, l'inquiétude a besoin d’images.

Le « Oui » n’a pas su trouver d'imagerie efficace. On peut parler aujourd’hui, vendredi 13 juin, d’une faillite visuelle de l’Europe en Irlande.

À Bruxelles, Shakespeare fait reculer Molière et Goethe

Nous sommes loin de des décennies où les questions adressées à la Commission européenne devaient impérativement être posées en français... Depuis le départ de Jacques Delors, en 1995, l'usage du français a reculé. Aujourd'hui, le français, mais aussi l'allemand, n'ont pas beaucoup de chances de survie autres que légales à Bruxelles, si les pays francophones et germanophones ne s'unissent pour affirmer l'importance de leurs langues respectives.

Quelles valeurs communes pour l'Europe ?

Contexte

Dans un livre récent ("Europe, l'avenir d'une idée"), Frank Baasner, directeur du DFI, développe l’idée que l'Europe est animée par un « système de valeurs dynamique ». Le compte-rendu de l'ouvrage dont Frank Baasner est co-éditeur, avec Michael Klett, sera publié prochaineemnt sur le forum du Centre d’information et de recherche sur l’Allemagne contemporaine (CIRAC).

Pétrole cher : vers une solution européenne ?

Le Président français Nicolas Sarkozy vient de ressortir la bonne vieille méthode pour faire face à l’augmentation des cours du pétrole : le carnet de chèques. On puise dans les recettes de la TVA, impôt prélevé sur la consommation des particuliers, pour alléger la consommation de pétrole des particuliers. La "prime à la cuve" est une solution plutôt contradictoire.

Syndiquer le contenu