Gouvernance économique

L'Europe monétaire et financière : Euro, "Ad Augusta per Angusta"

Le traité de Maastricht est-il un traité prématuré et l’euro, une monnaie qui risque de marquer la fin du politique en Europe parce que essentiellement gérée par la Banque centrale européenne (BCE) ? À ces questions légitimes avant le grand saut dans la monnaie unique, l’ancien conseiller de Pierre Bérégovoy répond par l’affirmative. Sa plus grande inquiétude concerne le marché de l’emploi, "qui devrait se dégrader au moins sur le plan qualitatif", ainsi que les entreprises, pourtant supposées bénéficier au premier chef d’un passage à l’euro, à cause de la réduction de l’offre des produits financiers et de leur banalisation.

L'Europe monétaire et financière : L'Euro, de l'argent stable pour l'Europe

C’est à un véritable plaidoyer pour l’euro que se livre ici l’économiste en chef de la Deutsche Bank, la première banque commerciale allemande. À un moment où les doutes sur la capacité ou la volonté de l’Allemagne à se lancer dans l’aventure de la monnaie unique font florès, Norbert Walter jauge avec le réalisme d’un bookmaker les chances de son pays d’être dans le premier groupe de pays participant à l’euro.

L'Europe monétaire et financière : À propos du centenaire de Jacques Rueff et du système monétaire international

La célébration du centenaire de la naissance de Jacques Rueff, ardent défenseur d’un rétablissement de l’étalon-or pour remédier aux déséquilibres du système monétaire international, est l’occasion pour Jean Guyot de dresser un bilan sans complaisance de l’état actuel d’instabilité de ce système. L’avènement de l’euro ne doit pas avoir pour seul but de rivaliser avec le dollar mais aussi, et surtout, de donner à l’Europe suffisamment de poids et de crédibilité dans les négociations monétaires internationales pour faire valoir son point de vue.

Syndiquer le contenu