"Le monde a besoin du meilleur des Etats-Unis et de l’Europe."

Présentation et discussion autour de Hervé de Carmoy a accepté de venir discuter de son ouvrage, L'Euramérique  (Paris, PUF, 2007)  avec les membres et les amis du Groupe des Belles Feuilles, réunis à l’Agence Mallet-Stevens à Paris. Il a été question de la nécessité d’instaurer une nouvelle gouvernance mondiale.

Les principaux défis du XXI° siècle, comme des inégalités explosives et une dégradation quasi inéluctable de l’environnement, nous autorisent-ils à nous contenter des institutions en place ? Au regard de ces dangers mondialisés, Hervé de Carmoy, acteur important des relations entre les Etats-Unis et l’Europe, en appelle à un nouveau volontarisme transatlantique.  
Les Etats-Unis et l’Europe ont vocation à inventer ensemble une bonne gouvernance mondiale, mais leur déclin relatif ne leur permet pas de le faire séparément. Hervé de Carmoy a proposé, sur le modèle européen de la CECA, un Comité euraméricain de l’énergie et de l’environnement, pour commencer. Il a ensuite répondu aux questions de la salle, qui portaient principalement sur les écarts culturels avec lesquels il faut aussi compter.

Veuillez ouvrir ou télécharger le fichier joint pour lire la suite de l'article.