Rencontre avec la Moldavie

La Moldavie est un pays européen, devenu partenaire institutionnel de l’Union européenne à travers la politique de voisinage conclue en 2005.

Avec l'entrée dans l'Union de la Roumanie, le 1er janvier 2007, il est désormais aux frontières politiques de l'Europe. À l'instar de nombreux Etats nés de l'éclatement de la CEI, la Moldavie a souffert d’une libéralisation mal maîtrisée de l’économie, d'une récession économique dont elle a à peine commencé à sortir, et d’une émigration massive. Pour trois millions et demi d’habitants (sans les provinces sécessionnistes) on estime à deux millions d’habitants le nombre de Moldaves vivants à l’étranger. Le PIB est de 430 euros par habitant et par an, ce qui fait de la Moldavie le pays le plus pauvre parmi nos voisins.

L'élément central de la politique européenne de voisinage repose sur les plans d'action bilatéraux (« PEV », pour les intimes) approuvés mutuellement par l'Union et le pays partenaire concerné. Les Plans d'action définissent un programme de réformes économiques et politiques, avec des priorités à court et moyen terme, et s’accompagnent d’un soutien administratif et financier de l’Union. "La PEV offre à chaque pays voisin l'occasion de choisir sa propre voie », a souligné la Commissaire européenne pour les Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner.

Des plans d'action ont été convenus en 2005 avec Israël, la Jordanie, la Moldova, le Maroc, l'Autorité palestinienne, la Tunisie et l'Ukraine, en 2006 avec l'Arménie, l'Azerbaïdjan et la Géorgie, et en 2007 avec l'Égypte et le Liban. La coopération mise en œuvre par le Plan d’Action avec la Moldavie revêt une importance particulière dans les domaines de la justice, du régime des visas, de la mise en œuvre du Processus de Bologne et des accords de libéralisation des relations commerciales.

Le renforcement des relations intergouvernementales et bilatérales est utile au renforcement de la sécurité et de la stabilité de l’Europe dans son ensemble. Afin d’apaiser les tensions liées à la sécession de facto de la région de Transnistrie, Bruxelles a nommé en 2005 un représentant spécial.

Le Groupe des Belles Feuilles organise un dîner (voir dans la rubrique "événements" du GBF) avec Monsieur Valeriu Ostalep, Ministre des Affaires Etrangères et de l'Intégration européenne, et Madame Victoria Iftodi, Ambassadeur de Moldavie en France.

Le dîner aura lieu à 20h00, à la Maison des Polytechniciens, 12, rue de Poitiers (RER Musée d'Orsay et Métro Solférino).  La participation aux frais de restauration est de 50 euros, et pourra être acquittée directement auprès du restaurant.

Inscriptions auprès du restaurant, nombre de places limité !
 

 

Liens :
« Splendeurs et misères de la Moldavie », un article de Khaldoun Laroui sur moldavie.fr
« Le vin moldave, le business et la survie », un article d’Evangéline Masson sur CafeBabel
« Le problème transnistrien », sur moldavie.fr 
Sur la politique de voisinage, dossier réalisé par la Commission européenne