L’Allemagne et la Russie entretiennent le « dialogue de Saint-Pétersbourg »

Le Dialogue de Saint-Pétersbourg est une structure de dialogue créée en 2001 entre l’Allemagne et la Fédération de Russie, et destinée à être le pendant civil des consultations intergouvernementales.

Le Dialogue n’exclut aucun sujet, même si, à l’épreuve du temps, certains centres d’intérêt partagé comme celui des matières premières ont eu la priorité. Un « Forum des matières premières » est chargé d’organiser et de préparer chaque année une conférence bilatérale et internationale. Une coopération universitaire a été mise en place.
Le but poursuivi par le Dialogue de Saint-Pétersbourg est de créer un espace de discussion libre entre des spécialistes et des citoyens des deux pays. Des divergences de vues sont exprimées ouvertement, notamment en ce qui concerne les relations de la presse et de l’État, le rôle des organisations non gouvernementales (ONG), le rapport entre les Églises et la sphère publique, et la liberté d’association. "Nous avons mûri", a dit en résumé l’ex-président soviétique Mikhaïl Gorbatchev, co-président du Dialogue. « Notre travail en commun sera d’autant plus efficace que l’Union européenne parlera d’une voix unie avec la Russie. Mais quand nous parlons d’Europe, j’aimerais aussi rappeler l’importance de l’engagement en faveur de valeurs communes qu’ont contracté la Russie et l’Union européenne, à travers leur partenariat à l’OCDE et au Conseil de l’Europe », avait déclaré la Chancelière Angela Merkel lors du sommet germano-russe de Wiesbaden, en 2007.

Les relations économiques connaissent actuellement un développement impressionnant, souligne le Service de presse du Gouvernement allemand. Klaus Mangold, président du Comité Europe de l’Est de l’industrie allemande, a parlé d’une croissance de sept milliards d’euros du volume commercial en 2007. En même temps, il s’inquiète de l’obstacle à l’investissement créé par la bureaucratie régionale. Les milieux d’affaires ont mis en place un programme d’échange pour 160 ingénieurs. Un forum de dialogue a également pour but de mettre en contact les petites et moyennes entreprises (PME) des deux pays. Une Chambre de commerce germano-russe vient d’être créée. Longtemps dominées par les projets d’approvisionnements en énergie (gaz, pétrole), les collaborations bilatérales devraient s'étendre à des domaines comme l’automobile, l’aéronautique et la construction.

Le Dialogue de Saint-Pétersbourg est soutenu par le Gouvernement fédéral allemand et le Gouvernement de la Fédération de Russie, par des fondations politiques et privées, et par des entreprises allemandes et russes.