La jeunesse de l'euro en 10 points

par : 
Paul Jaeger
par : 
Stefan Collignon
par : 
Frédéric Allemand

Ce texte est un résumé du papier "la jeunesse de l'euro", contribution franco-allemande du Groupe des Belles Feuilles.

La version longue est disponible dans la rubrique positions de notre site.

- la mise en place d'une gouvernance intégrée, efficace et démocratique de la zone euro est indispensable à la survie et au développement international de la monnaie unique, ainsi qu'à la poursuite de l'objectif d'une Union sans cesse plus étroite entre les peuples européens.

-  la création des "eurobonds" est indispensable à court terme pour éviter la faillite de plusieurs Etats; cette mesure d'urgence doit s'accompagner, aussi vite que possible, d'une réforme des traités qui attribue à l'Union des éléments de souveraineté afin de garantir l'encadrement des politiques économiques et budgétaires des Etats.

- cette nouvelle étape du projet européen doit être l'occasion d'une démocratisation accrue de l'Union, à travers le renforcement du rôle du parlement européen dans le fonctionnement de la zone euro et, par conséquent, le développement de partis politiques européens.

- une loi-cadre doit fixer le niveau admissible de déficit pour la zone euro comprise comme un tout et le Pacte de stabilité et de croissance doit être remplacé par un mécanisme de "permis de déficit".

- la réaffirmation d'une orthodoxie budgétaire au sein de la zone euro doit être accompagnée d'une nouvelle politique de compétitivité qui place en son coeur la jeunesse, à travers le développement des programmes de formation, d'insertion professionnelle et de mobilité internationale.

- un "Institut de développement économique" est créé afin de racheter les actifs cédés par les Etats et en évitant qu'ils ne soient bradés.

- le gouvernement économique est exercé conjointement par le Parlement européen et le Conseil, sous l'impulsion du Conseil européen; la Commission est chargée de l'exécution des décisions prises par ce gouvernement.

- A l'instar du Haut représentant pour les Affaires étrangères, le commissaire chargé des affaires économiques et monétaires assure les fonctions de Haut représentant pour les affaires économiques et monétaires: il préside le Conseil Ecofin et Compétitivité, surveille le bon fonctionnement du mécanisme de "permis de déficit" et supervise le fonds européen de stabilisation financière.

- le climat de coopération et de confiance doit être restauré entre l'ensemble des parties prenantes (administrations nationales et communautaires, exécutifs nationaux et communautaire, parlements nationaux et européen).

- un "comité des sages" franco-allemand ouvert aux autres pays de l'UE doit être mis en place pour affiner le contenu et les modalités des reformes nécessaires.

 

Ce texte a été rédigé par des personnalités françaises et allemandes membres du Groupe des Belles-Feuilles, sous l’impulsion de Paul Jaeger et Stefan Collignon et avec l’assistance de Frédéric Allemand.