Gouvernance économique

Entretien avec Jean-François Molle : Pour être acceptés, les OGM doivent apporter un bénéfice réel aux consommateurs

Pour le directeur de la sécurité alimentaire chez Danone, rien ne permet aujourd'hui de remettre en cause les autorisations de mise sur le marché des organismes génétiquement modifiés (OGM) : ni en ce qui concerne la sécurité du consommateur, ni en ce qui concerne celle du milieu naturel hormis pour le colza qui, d’ailleurs, n’a pas été autorisé. Cependant, la vigilance s'impose puisque le recul n'est que de quelques années. Même si l'étiquetage obligatoire prévu par Bruxelles n'est pas entièrement satisfaisant, il pourra au moins contribuer à apaiser les inquiétudes des consommateurs. Toutefois, le plus important reste la transparence et le débat et, surtout, des OGM avec des avantages tangibles pour le consommateur —sécurité, qualité, nutrition, voire prix — de ces nouvelles technologies.

Entretien avec Pierre-Étienne Bost : L'industrie européenne a besoin d'être remise dans la course !

Regrettant les "maladresses" qui ont prévalu lors de l'introduction des plantes transgéniques, notamment l'insistance sur la résistance aux herbicides et l'utilisation d'un gène de résistance à un antibiotique, Pierre-Étienne Bost défend ici le point de vue du chercheur, sans négliger celui du consommateur ou de l'utilisateur. Pour que l'Europe puisse combler son retard par rapport aux États-Unis en matière d'OGM, il préconise une meilleure intégration des efforts de recherche ainsi qu'une harmonisation des réglementations.

Groupe des BELLES FEUILLES : Pourquoi faut-il des biotechnologies agro-alimentaires et quel est leur intérêt ?

Entretien avec Guy-Michel Chauveau : Restructurations industrielles, "La France est le pays qui a fait le plus d'efforts !"

Prenant comme point de départ les discussions qui se sont déroulées dans le cadre de la mission spéciale sur le secteur aéronautique à l'Assemblée nationale, Guy-Michel Chauveau tire un bilan positif des restructurations réalisées en France depuis la publication, en juillet 1997, du rapport qu'il a cosigné avec Paul Quilès. Tenant pour acquis que le désengagement de l'État doit se poursuivre dans ce secteur, il ne craint pas que la constitution d'un pôle civil et militaire européen puisse se traduire par des transferts de souveraineté, hormis peut-être en ce qui concerne les très hautes technologies.

Industries de la communication : Panoptique de la politique audiovisuelle européenne

Le paysage audiovisuel européen est en pleine transformation. La vieille rivalité entre grands groupes de communication privés cède graduellement le pas pour faire place à des coopérations de plus en plus vastes. Dominée par le débat sur la déréglementation, la télévision européenne du prochain siècle n’a pas encore trouvé sa voie. Mais, d’ores et déjà, sa vocation à renforcer l’intégration culturelle du continent s’affirme, un peu à la manière de la monnaie unique pour l’intégration économique.

Industries de la communication : La politique de concurrence européenne dans le domaine audiovisuel

Secteur économique à fort potentiel de croissance comme l’ensemble des industries et des services liés à la "société de l’information", l’audiovisuel est l’objet d’une attention vigilante de la part de la Commission européenne. Celle-ci doit en effet veiller à ce que le jeu concurrentiel ne soit pas faussé, voire éliminé par les concentrations, les alliances ou certains droits exclusifs sur les programmes. Toutefois, et en particulier dans le domaine des aides publiques, la Commission doit continuer à prendre en compte le fait que l’industrie audiovisuelle est aussi un véhicule essentiel de la culture en Europe.

Le secteur audiovisuel européen est caractérisé par une profonde mutation :

Industries de la communication : Les constellations satellitaires orbitales

Ex-sherpa de François Mitterrand à l'Élysée, Anne Lauvergeon a aujourd'hui la responsabilité du développement des activités du groupe Alcatel dans le domaine des télécommunications. Elle met ici en évidence les enjeux technologiques, industriels et financiers des constellations satellitaires . Représentant une alternative aux infrastructures de télécommunication terrestres, ces réseaux de satellites en orbite basse offrent de nombreux avantages pour les télécommunications.

Quarante ans après le lancement de Spoutnik et le début de l'ère spatiale, deux constellations de satellites devraient être mises en orbite pour assurer un service mondial de téléphonie mobile : Globalstar et Iridium. Cet événement présente des enjeux industriels et financiers considérables.

Industries de la communication : L'avenir de l'industrie spatiale en Europe et dans le monde

Après une course aux débouchés qui lui a permis de rattraper son retard, l'industrie spatiale européenne est aujourd'hui en avance dans un certain nombre de domaines clés malgré les subventions dont bénéficient les constructeurs américains. À un moment où la frontière entre télécommunications, informatique et audiovisuel s’estompe, un soutien sans faille de la part de Bruxelles est plus que jamais nécessaire.

Le secteur de l’espace se caractérise aujourd’hui par l’apparition de nouveaux acteurs et par une évolution générale du contexte socio-économique.

Entretien avec Bill Giles : Restructuration et alliances dans l'industrie aéronautique

Pour résister aux pressions américaines, notamment sur les coûts de production, les partenaires européens d'Airbus n'ont pas d'autre choix que de mettre en commun leurs activités civiles et de défense. Pour le président de British Aerospace (BAe) France, l'activité civile de la nouvelle société commerciale Airbus qui verra le jour d'ici à 1999 doit rester distincte. C'est dans ce secteur, en effet, que les profits les plus importants sont à attendre. Mais les aides publiques étant de plus en plus limitées, Airbus devra avoir recours au marché des capitaux pour financer ses nouveaux projets tels que le très gros porteur. Sur le plan militaire, les Européens, s'ils ne veulent pas être marginalisés, devront surmonter leur guerre fratricide.

Syndiquer le contenu