La bataille du rail

Samedi, 25 Juin, 2011 - 09:00 - 14:00

La prochaine séance du cycle de formation 2010/2011 du Groupe des Belles Feuilles aura lieu le samedi 25 juin, de 9h00 à 12h30 au Bistrot de Paris (33 rue de Lille, 75007 Paris). Elle sera suivie d'un déjeuner.

Elle portera sur le thème « L’Europe du ferroviaire : du principe à la réalité ».
 
Successivement, les Etats membres ont ouvert différents secteurs publics à la concurrence, les télécommunications, l’aérien, l’énergie… Chaque approche a été unique. Le ferroviaire n’en est pas moins un cas d’école tant cette économie repose sur des réseaux et des technologies très différentes d’un pays à l’autre et des entreprises publiques puissantes aux organisations et cultures particulières.
 
Pour autant, l’Union européenne avance dans ce domaine, et en est au 3ème paquet ferroviaire. Après l’ouverture à la concurrence du transport de marchandises et de celui des passagers à l’international, on parle déjà de l’ouverture à la concurrence des marchés régionaux. Un réseau de transport trans-européen s’organise également, avec des corridors fret, le développement de l’ERTMS (European rail traffic management system) et des projets qui visent à rendre les réseaux interopérables et interconnectés. Mais tout cela se fait aux prix d’investissements colossaux.
 
La France a fait le choix en 1997 de séparer le service ferroviaire et le réseau, en créant Réseau ferré de France (RFF), propriétaire et gestionnaire du réseau. Depuis, la SNCF, opérateur ferroviaire historique, a vu entrer de nouveaux concurrents sur le marché français. Pour organiser la concurrence, l’Etat a mis en place l’Etablissement public de sécurité ferroviaire (EPSF) et l’Autorité de régulation des activités ferroviaires (ARAF). De nombreux acteurs qui réaffirment leur rôle dans un contexte où il y a encore beaucoup de choses à mettre en place.
 
Pour notre séance, nous aurons le plaisir d'accueillir : 
- Patrick FAUCHEUR, chef du secteur « transports, politique régionale » (TREG) au Secrétariat général des affaires européennes (SGAE)
- Pierre MESSULAM, directeur de la stratégie ferroviaire et de la régulation à la Société nationale des chemins de fer français (SNCF)
- Jean FAUSSURIER, directeur du projet EOLE et directeur du projet NExT chez Réseau ferré de France (RFF), ancien directeur des affaires européennes et internationales
 
La modération de la séance sera assurée par François GULIANA-GRAFFE. Cette séance a été organisée avec l’aide de Christine JACOB, Léonore LE ROY, Marcel DE LA HAYE et Mathieu COLLET.
 
Autour de nos intervenants, la séance se partagera en deux temps :
- Comment mettre en place la concurrence en Europe et quels acteurs celle-ci implique-t-elle ?
- Au-delà du principe et des difficultés techniques, comment construire un réseau européen pour faire circuler les trains d'un pays à l'autre ?
 
Déroulement de la séance :
9h00 - 9h15 : accueil
9h15 - 10h45 : 1ère partie de la séance
10h45 - 11h15 : pause café-viennoiseries
11h15 - 12h30 : 2ème partie de la séance
12h30 - 14h00 : déjeuner
 
Inscriptions par mail au plus vite.
Participation à la séance gratuite et réservée aux membres du GBF.
Participation au déjeuner réservée aux membres du GBF : 50€.
 
 
Prix : 0,00€